BPM : le Bilan Partagé de Médication

 

médicamentsVous avez plus de 65 ans et êtes touché(e) par une affection de longue durée, ou avez plus de 75 ans, et dans les 2 cas, votre médecin vous prescrit en continu (au moins 6 mois) 5 médicaments ou plus ? Votre pharmacien peut vous proposer un BPM ou Bilan Partagé de Médication.

 

Pourquoi ?

L’iatrogénie (réaction nocive et non recherchée à un médicament) est responsable de décès et d’hospitalisations. A partir d’un certain âge, la poly-médication pose des difficultés du fait de la vulnérabilité aux effets indésirables. Ce risque peut être augmenté en cas de multiplicité de prescripteurs, d’interactions.

 

Avec qui ?

Pour réduire les risques évitables, votre pharmacien  peut vous proposer cet accompagnement en coordination avec votre médecin traitant.

 

Comment ?

Vous souhaitez réaliser un BPM avec votre pharmacien. Il procède donc à la signature en ligne de l’adhésion sur le site de l’Assurance maladie.

 

Plusieurs étapes se succéderont durant l’année de votre adhésion :

 

  • Entretien de recueil d’informations : il recense vos traitements, analyses, antécédents, habitudes de vie, état physiologique, évalue l’observance, la connaissance de votre traitement, vérifie le bon usage des médicaments, répond aux interrogations. Il identifie les interactions médicamenteuses, la tolérance du traitement.
  • Vient l’analyse des traitements par votre pharmacien, qui partage ses conclusions et recommandations avec votre médecin traitant.
  • Entretien-conseil au cours duquel votre pharmacien vous fait part de ses conclusions, de ses échanges avec votre médecin traitant, vous délivre les recommandations de bon usage des médicaments sous forme de plan d’accompagnement.
  • Un entretien de suivi de l’observance : votre pharmacien remplit un questionnaire de suivi, repère les obstacles à la bonne prise de votre traitement et propose le cas échéant des solutions adaptées à votre cas.

Vous ne déboursez pas d’argent. Cette mission est rémunérée au pharmacien directement par la Caisse d’Assurance Maladie.