mieux-dans-son-assiette-cancer

Cancer et Nutrition

L’alimentation, un facteur clé dans le parcours de soin du traitement contre le cancer.

Le cancer et ses traitements ont souvent des effets délétères sur l’alimentation des patients pouvant aller jusqu’à la dénutrition. Outre l’impact sur leur vie quotidienne, le risque de dénutrition rend les traitements moins supportables et moins efficaces. Conserver un bon état nutritionnel pendant un traitement contre le cancer est donc primordial.1

Les traitements contre le cancer augmentent le risque de dénutrition

Parmi les sujets de préoccupation des malades atteints de cancer, l’alimentation est le premier souci évoqué. En effet, 36%2 des conversations, observées sur l’ensemble du web pendant 1 an, à propos du cancer et la vie quotidienne concernent l’alimentation et les effets secondaires.

Perte d’appétit, modification du goût et de l’odorat, nausées et vomissements dus au traitement, impact psychologique de la maladie, stress et angoisse mais aussi difficultés à s’alimenter lorsque la tumeur se situe dans les voies aéro-digestives (bouche, gorge, larynx, estomac), les effets secondaires liés au traitement du cancer ont un impact fort sur l’alimentation.

Prévenir la dénutrition pour contribuer à l’efficacité des traitements

Entre 30% et 50% des patients atteints de cancer commencent leur traitement dans un état de
dénutrition3, c’est-à-dire que les apports de leur alimentation sont insuffisants pour couvrir les besoins énergétiques de leur organisme.

La dénutrition peut conduire à une dégradation de l’état général d’un patient, altérer sa qualité de vie et le fonctionnement normal de son organisme, notamment de ses défenses immunitaires. Elle peut donc gêner ou empêcher l’efficacité du traitement.3Pour prévenir le risque de dénutrition, conserver une alimentation variée pendant et après les traitements pour maintenir un bon état nutritionnel est indispensable pour permettre à l’organisme de mieux supporter les traitements.

Quelques conseils simples pour garder une alimentation saine et équilibrée

  • S’informer sur les interactions entre aliments et médicaments
  • Fractionner et multiplier les collations
  • Rester à l’écoute de ses envies et de son appétit
  • Prendre le temps de mastiquer ses aliments
  • Boire 1 à 1.5 l d’eau par jour
  • Prendre le temps de penser à ses repas et de faire ses courses pour stimuler son appétit
  • Varier son alimentation pour couvrir ses besoins nutritionnels
  • Préserver les vitamines des fruits et légumes
  • Favoriser la convivialité des repas (famille, amis)
  • Maintenir une activité physique régulière.

Retrouver du plaisir à manger avec « Mieux dans mon assiette avec le cancer »

Pour aider les patients atteints de cancer à conserver un bon état nutritionnel pendant leur traitement, Biogaran édite un livre et un site «pratique» qui propose de nombreux conseils, astuces, agrémenté de recettes de cuisine. Les contenus proposés ont été élaborés avec

l’aide d’un médecin nutritionniste et d’une diététicienne du Centre de lutte contre le cancer Léon Bérard de Lyon. Les recettes publiées ont été conçues par le cuisinier Grégory Cuilleron, qui s’est investi dans la démarche avec des recettes simples à préparer et adaptées aux troubles alimentaires dont souffrent les patients.

Retrouvez les tutoriels de recettes réalisés par les deux experts ainsi

qu’un dossier «Cancer et nutrition» sur le site www.mieuxdansmonassietteaveclecancer.fr

PO 5918-11/17

  1. INRA http://www6.inra.fr/nacre/Pendant-le-cancer/Prevenir-la-denutrition-au-cours-du-cancer-et-son-traitement. Consulté le 28/11/2017
  1. Analyse quantitative de 77986 messages et qualitative de 500 verbatims réalisées sur 1 an de conversations sur l’ensemble du web à propos du cancer. Les verbatims constitutifs de l’échantillon ont été qualifiés manuellement avec les indicateurs suivants : origine média, tonalité, émetteur, thématiques. Etude réalisée en France et en français par l’agence Groupe 361 de janvier à décembre 2014.
  1. http://www.fondation-arc.org/A-la-Une/cancer-mieux-lutter-contre-la-denutrition-des-malades.html. Consulté le 28/11/2017