La photosensibilisation

 

Gare aux médicaments photosensibilisants !

Soleil et médicaments ne font pas toujours bon ménage. Avant de s’exposer aux rayons estivaux, vérifiez vos ordonnances et demandez conseil à votre pharmacien (médicaments identifiés par un pictogramme sur la boîte).

La photosensibilisation qu’est-ce que c’est ?

Certains médicaments, qu’ils soient absorbés sous forme orale ou appliqués localement (crème, lotion…), déclenchent une réaction allergique sous l’influence de la stimulation des UV. La photosensibilisation est une réaction anormale de la peau au soleil, d’origine médicamenteuse.

Il existe deux types de photosensibilisation :

La réaction phototoxique : sous l’influence du soleil, se déclenche en quelques heures une rougeur cutanée douloureuse de type « coup de soleil violent ». Parfois accompagnée de bulles, elle est exagérée et sans proportion avec la durée et l’intensité de l’exposition.

La photoallergie : lors d’un contact initial, la sensibilisation à un médicament se fera progressivement dans un délai de 7 jours. Une fois cette première réaction déclenchée, toute réexposition au soleil sous le même traitement déclenchera immédiatement une réaction allergique cutanée type eczéma.

Cabine à UV danger !

Le « soleil artificiel » provoque lui aussi les mêmes réactions !

Que dois-je faire ?

AU QUOTIDIEN

Portez des manches longues, un pantalon, un chapeau à larges bords si vous devez rester au soleil. Préférez les couleurs sombres qui filtrent mieux les UV que le blanc.

Pensez qu’une exposition involontaire même courte peut avoir des effets disproportionnés, soyez vigilant quand vous vous installez à la terrasse d’un café, quand vous faites du jardinage…

Rappelez-vous que la réverbération du sable, de l’eau ou de la neige peut être très importante et augmenter la dose d’UV reçue. Le parasol diminue le rayonnement mais jamais totalement.

Sachez que le bronzage apporte une très faible protection solaire naturelle et ne protège pas des UVA.

HYGIÈNE & SOINS

Pendant toute la durée de votre traitement, ne vous exposez pas volontairement et pensez à utiliser une protection solaire dès que que votre peau est exposée, même involontairement.

Vérifiez que votre crème solaire offre une protection performante UVA/UVB avec un indice 50+.

Appliquez-la sur le visage et sur toutes les zones découvertes. La seule exposition des mains ou du décolleté peut suffire à déclencher la photosensibilisation.

Pensez à renouveler l’application de crème solaire au moins toutes les deux heures et chaque fois que la protection a pu être diminuée mécaniquement : baignade, essuyage, transpiration, frottement sur la serviette…

Prolongez la protection solaire plusieurs jours après l’arrêt du traitement.

Si vous travaillez à l’extérieur, la protection solaire peut être indiquée même en hiver, à cause des UVA qui sont présents également par temps nuageux.

Mais pourtant je ne prends pas de médicaments …

Taches, brûlures, démangeaisons, rougeurs… Si votre peau réagit bizarrement au soleil après avoir appliqué votre crème habituelle, ce n’est pas un hasard. Certains actifs que nous utilisons avec succès tout au long de l’année font mauvais ménage avec les UV !

Ne soyez pas étonné que votre dermatologue cherche le premier coupable dans votre salle de bains !

Acides de fruits et rétinol anti-rides : à oublier ! Ce n’est pas le moment d’affaiblir le potentiel protecteur de la peau…

Certaines molécules augmentent la sensibilité de la peau au soleil et peuvent provoquer des taches, des irritations et même de véritables brûlures.

Les plus courantes sont les huiles essentielles. Regardez bien les formules de nos soins car ces HE se cachent parfois dans des produits insoupçonnables pour le visage comme pour le corps.

Donc gare aux huiles essentielles et aux parfums, à réserver plutôt aux soirées d’été !

Le Bio pas toujours inoffensif !

Les premiers photosensibilisants connus sont des extraits végétaux : persil, céleri, citron, figue, artichaut, laitue, dahlia, chrysanthème… Or beaucoup sont contenus dans des cosmétiques , des huiles essentielles, ou des parfums…