Le don du sang

 

Cet acte généreux permet chaque année de soigner 1 million de malades. En donnant votre sang, vous aidez par exemple, une femme qui a perdu beaucoup de sang lors de son accouchement à reprendre des forces, vous participez au rétablissement d’une personne atteinte de cancer que la chimiothérapie a affaiblie. Il n’existe pas de produit capable de se substituer au sang humain, le don de sang est donc indispensable.

 

Comment se passe un don?

Pour donner son sang, pas besoin d’être à jeun (il faut avoir fait un repas léger ou bu une boisson non alcoolisée). Le don se déroule en 4 étapes:

  • L’inscription: l’équipe de l’établissement Français du sang (EFS) enregistre votre dossier et vous fait remplir le questionnaire pré-don,
  • l’entretien pré-don: vous rencontrez un médecin de l’EFS qui réalise un entretien confidentiel et un examen médical afin de vérifier votre aptitude au don dans le respect de votre sécurité et de celle du receveur.
  • le prélèvement par un(e) infirmièr(e) de l’EFS spécialement qualifié(e). Le prélèvement en lui-même dure 10 minutes,
  • le temps de repos: après avoir donné votre sang, vous restez une vingtaine de minutes dans l’espace de collation. C’est aussi l’occasion de s’assurer de votre bonne récupération après le don.

 

Qui peut donner son sang?

Il faut avoir entre 18 et 70 ans, être en bonne santé, peser plus de 50 kg et être reconnu apte au don par le médecin de l’EFS. Une femme peut donner son sang au maximum 4 fois par an, un homme 6 fois par an. Il faut respecter un délai de 8 semaines entre 2 dons de sang total.

 

Que devient le don?

Toutes les poches de sang total sont centrifugées selon une procédure très stricte. Les tubes échantillons sont analysés. A partir du sang total l’EFS extrait 3 produits: un concentré globulaire, du plasma et des plaquettes. Le produit sanguin est distribué aux hôpitaux et cliniques qui en font la demande. Juste avant de transfuser le malade, un dernier test de contrôle est effectué pour empêcher tout risque d’incompatibilité donneur/receveur.

 

Quelles sont les différentes formes de dons?

Le don de sang total est la forme de don la plus courante. Il permet de prélever en même temps tous les composants du sang: globules rouges, plasma et plaquettes qui sont ensuite séparés.

Le don en aphérèse est moins connu: il permet de prélever un seul composant sanguin (plasma, plaquettes, globules rouges) au moyen d’un séparateur de cellules, les autres étant restitués au donneur au fur et à mesure du don. L’avantage de ce don est de prélever en plus grande quantité le composant dont les malades ont besoin.

 

Quels sont les besoins en sang?

Ils sont en constante augmentation en raison du vieillissement de la population et des innovations dans la qualité des soins.

Dans les années à venir, chacun d’entre nous connaîtra sans doute, dans son entourage, quelqu’un qui aura besoin d’être transfusé. Participer au don de sang, c’est participer à la constitution d’une réserve collective de produits sanguins dont chacun peut avoir besoin.

Il suffirait d’un don supplémentaire par an et par personne pour répondre à l’augmentation des besoins des malades.

Tous les lieux de collecte sur www.dondusang.net rubrique «Où donner».