L’huile essentielle de niaouli

 

huile de niaouli
Source : B. HENRY [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)]
Proche des eucalyptus, cet arbre (Melaleuca viridiflora) est originaire d’Australie et de Nouvelle-Calédonie. Les Kanaks l’utilisent traditionnellement pour se soigner. L’huile essentielle est connue sous le nom de goménol, qui subit actuellement la concurrence de l’eucalyptol (1-8 cinéole) produit par synthèse.

 

Composants principaux de l’huile essentielle

  • Oxyde monoterpénique 1-8 cinéole (40 à 60 %)
  • Carbures monoterpéniques : alpha et béta-pinènes, limonène
  • Alcool sesquiterpénique : viridiflorol
  • Alcool mono-terpénique : alpha-terpinéol

 

Propriétés principales de l’huile essentielle

  • Antiviral puissant.
  • Fébrifuge.
  • Expectorant, mucolytique.
  • Cicatrisant.

 

Indications de l’huile essentielle

  • Lésions cutanées : plaies, eczéma, psoriasis…
  • Infections virales : grippe, herpès labial, zona…
  • Infections respiratoires : rhume, sinusite, bronchite…

 

Voies d’utilisation possibles

  • Voie cutanée diluée (ou pure dans l’herpès labial).
  • Diffusion atmosphérique (en mélange à cause de son odeur désagréable).
  • Inhalation humide ou sèche.

 

Précautions d’emploi

  • A réserver à l’adulte et l’enfant à partir de 12 ans.
  • Patients asthmatiques.
  • Femme enceinte, allaitante.
  • Antécédents personnels ou familiaux de pathologies hormonodépendantes, d’allergie au niaouli.

 

L’astuce Calipharma

En prévention des infections hivernales, massez-vous les poignets avec de l’huile essentielle de Niaouli pure ou diluée dans une huile végétale dès que la mauvaise saison arrive !