L’allergie au pollen

Allergie pollen

Le grain de pollen est l’élément reproducteur produit par les organes mâles des plantes. Lorsqu’il pénètre dans l’organisme par les voies respiratoires, il peut provoquer une réaction allergique ou pollinose, en général saisonnière appelée « rhume des foins ».

Pour provoquer une réaction allergique, il faut

  • Que le pollen soit émis en grande quantité ;
  • Que le pollen soit de petite taille. Le grain de pollen restera d´autant plus longtemps dans l’atmosphère et parcourra d’autant plus de distance qu´il est petit et léger ;
  • Que le pollen ait un fort pouvoir allergisant. Il faut qu´il puisse libérer ses particules protéiques responsables de la sensibilisation ;

D’autres facteurs peuvent intervenir :

La présence simultanée de plusieurs pollens allergisants, la pollution atmosphérique, l´existence de réactions croisées entre des pollens de la même famille ou avec certains aliments. Enfin, il faut un terrain génétique particulier pour développer cette allergie : le terrain atopique.

Les trois grandes saisons polliniques évoluent en fonction des conditions climatiques, et peuvent donc légèrement varier d’une année à l’autre. Elles présentent toutefois la même chronologie : l’année commence avec la saison des arbres, puis vient la saison des graminées et enfin celle des herbacées. On peut donc éternuer et avoir le nez qui coule seulement quelques jours par an, mais aussi malheureusement toute l’année si l’on est allergique à plusieurs types de pollens !

Les pollinoses, d’apparence bénigne, parfois sévères, sont toujours gênantes :

  • Rhinites, crises d’éternuements, écoulement souvent abondant et obstruction nasale ;
  • Conjonctivites avec larmoiement, sensation de sable dans les yeux ;
  • Toux, oppression thoracique ou respiration sifflante, asthme, avec diminution du souffle ;
  • Fatigue, maux de tête, manque de concentration ou d’attention lié à un sommeil perturbé .
  • Manifestations cutanées avec aggravation de certains eczémas, plus rarement œdèmes et urticaires.

Conseils pratiques

Quelques conseils pratiques peuvent être utiles quand les pollens arrivent :

  • Si la pollinisation est très forte, rincez-vous les cheveux le soir, le nez, les yeux ;
  • Pensez à porter des lunettes, à ne pas vous frotter les yeux ;
    Aérez votre logement tôt le matin, puis fermez les fenêtres, et utilisez des filtres anti- pollens pour la climatisation ;
  • Il faut tenir compte de la saison, de la météo. Toutes ces réactions sont améliorées par la pluie et aggravées par le vent. Elles sont plus importantes à l´extérieur qu´à l´intérieur. (Ne pratiquez pas de sport en extérieur en période de pollinisation) ;
  • Evitez de tondre la pelouse en cas d’allergie aux graminées, évitez les haies de cyprès si vous y êtes allergique ;
  • Profitez de la montagne, surtout aux intersaisons ;
  • Evitez la piscine en cas de crise de conjonctivite ou de rhinite allergique, car elle agresse les muqueuses ;
  • Prenez enfin votre traitement correctement aussi longtemps que de besoin. En cas d’allergie importante, le traitement peut parfois être pris en préventif. Afin de l’adapter au mieux, votre médecin pourra vous prescrire des tests allergologiques, à réaliser au moins une semaine après l’arrêt du traitement.