Comment bien suivre son traitement ?

Oubli, lassitude, incertitudes… Les raisons justifiant le non suivi d’un traitement sont nombreuses. Pour autant, les premiers pénalisés sont les patients qui en ne prenant pas leurs médicaments ne disposent pas de la prise en charge dont ils devraient bénéficier.

Ne pas oublier de prendre son traitement

Si l’oubli est le premier motif qui explique la non observance des traitements (25%), reste qu’il est talonné de près par la crainte de leurs effets secondaires (24%)1. Etourderie ou véritables appréhensions des malades, identifier les raisons d’un mauvais suivi médicamenteux permet d’y apporter des solutions.

Actuellement, des outils sont disponibles pour tenter d’améliorer l’observance  notamment des applications smartphone de rappel des heures de prise de médicament et de leur posologie.

MEDI’RAPPEL® DE BIOGARAN

MEDI’RAPPEL®, l’application Biogaran pour vous permettre de ne pas oublier de prendre votre médicament évolue. Téléchargez-la vite pour découvrir les nouveautés !

Poser des questions

Parler avec son pharmacien, expert du médicament et par ailleurs soumis au secret professionnel, permet d’éviter des erreurs, de mieux comprendre les traitements2.

Et d’ailleurs, c’est quoi être non observant ? C’est oublier son traitement, le prendre en retard, être en panne de comprimés, être lassé par un trop plein de médicaments… Mais heureusement, des solutions sont là : il faut en parler !

Quelles précautions prendre quant à un médicament ? Comment conserver ou éliminer un médicament ? Peut-on y associer des traitements complémentaires ?  Peut-on avoir plus que la dose prescrite ? Est-ce un générique ? A toutes ces questions et bien d’autres encore, le pharmacien sait répondre.

1 – Enquête Opinionway / Welcoop pour le Festival de la Communication Santé 2014. Etude réalisée du 17 au 19 septembre 2014 auprès d’un échantillon de 1014 individus âgés de 18 ans et plus, représentatif de la population française

2 – Brochure Parler avec son pharmacien – HAS – Juillet 2014

PO 5847-09/17