Epilation définitive

epilation definitiveComment ça marche ?

Le laser cible spécifiquement la mélanine sans abîmer la peau. La mélanine, ce pigment coloré contenu dans le poil, capte alors le rayon laser, le transforme en chaleur et le conduit jusqu’au bulbe pileux. Une fois la racine du poil détruite, la repousse du poil est alors impossible.

Peut-on tout éliminer en une seule séance ?

Non car le poil connaît 3 phases dans sa vie : il naît et grandit puis atteint un stade stationnaire avant de mourir et d’être remplacé par une nouvelle pousse. Après une première séance de laser, la plupart des poils qui étaient en stade final sont éliminés, mais pour les autres, il faut attendre deux mois avant d’entreprendre une nouvelle séance.

L’épilation laser est-elle définitive ?

Plusieurs séances sont nécessaires pour réduire fortement la pilosité. Selon les données actuelles, on estime qu’il faut 4 à 12 séances sur chaque zone à épiler (en fonction des zones, du sexe, de l’âge, de la couleur de la peau et de la pilosité initiale).

Pour une pilosité brune sur une peau claire, les études montrent que 80 à 90 % des poils ne repoussent pas après un traitement bien conduit.

Le nombre de séances nécessaires se réduit avec l’âge, inversement les patients plus jeunes ont souvent besoin de plus de séances. Si la peau est foncée (mate) le nombre de séances sera aussi plus important.


Est-ce douloureux ?

Un peu mais cela reste très supportable. La douleur qui accompagne le passage du laser s’apparente à celle que l’on ressent pendant une épilation classique à la cire. L’épilation des zones où la peau est fine est particulièrement désagréable, car ces zones sont fortement sensibles et très réactives. On peut appliquer une crème anesthésique 1h avant la séance afin de diminuer la sensation douloureuse

Faut-il faire un bilan de santé avant une épilation au laser ?

En règle générale non, mais dans certains cas l’excès de pilosité (l’hirsutisme) peut révéler un dysfonctionnement hormonal. Dans ce cas un bilan hormonal et une échographie des ovaires seront pratiqués.

Quelles sont les précautions à prendre après une épilation au laser ?

Il vous sera conseillé d’appliquer une crème hydratante et antirougeurs dans les heures qui suivent le traitement. L’exposition solaire est contre-indiquée, un écran solaire doit être utilisé en cas de climat ensoleillé.

Quelles sont les contre-indications ?

Le soleil est l’ennemi du laser : pour éviter tout risque de dépigmentation, il ne faut pas commencer le traitement si vous revenez de vacances et que votre peau est bronzée. Après le traitement, il faut patienter au moins quelques jours avant de retourner sous le soleil : la peau étant fragilisée, des tâches brunes peuvent apparaître. Il faut également éviter le laser si vous suivez un traitement à base de médicaments photosensibilisants.

Toute séance d’UV et de pilule auto-bronzante sont également déconseillées.

Tout le monde peut-il faire une épilation au laser ?

L’épilation au laser est possible pour les hommes comme pour les femmes, pour toutes les localisations, dans un but esthétique ou thérapeutique (folliculite, poils incarnés de la barbe).

Les peaux mates ou noires nécessitent des précautions particulières ou l’utilisation d’un laser spécial. Les poils clairs ou blancs ne sont pas détruits par les lasers d’épilation actuels. L’épilation au laser est en général contre-indiqué chez les enfants et chez la femme enceinte.

A qui s’adresser ?

Faites le choix du dermatologue. Non seulement le traitement sera effectué sous contrôle médical, mais en outre ces spécialistes de la peau sont habitués à manier le laser. Sachez que seuls les médecins sont habilités à travailler avec un laser.

Les salons d’esthétique qui proposent une épilation à la lumière pulsée n’utilisent pas un laser mais une lampe. Cette méthode a pour but de freiner la repousse du poil à moyen, voire à long terme. Moins efficace que le laser qui vise à détruire la base du follicule pileux pour empêcher la repousse du poil, la technique de la lumière pulsée se contente, elle, d’endommager les follicules pour ralentir la réapparition du poil.