La gastro-entérite

La gastro-entérite une affection très courante qui sévit surtout en hiver et se guérit en quelques jours mais qui est à prendre très au sérieux chez les jeunes enfants et en particulier les nourrissons. Le plus gros danger est la déshydratation à laquelle elle aboutit si on n’agit pas rapidement.

Les symptômes de la gastro-entérite sont dus à une inflammation des muqueuses tapissant les parois de l’estomac et de l’intestin. Elle peut être d’origine parasitaire ou bactérienne (salmonellose par exemple) mais dans la plupart des cas, elle est d’origine virale et c’est le rotavirus qui est le plus souvent en cause. En France, ce virus serait à l’origine de 182 000 épisodes de diarrhée chez les enfants de moins de 3 ans, de 18 000 hospitalisations et de 13 à 14 décès par an.

Gastro entérite

Comment attrape-t-on la gastro ?

La vie de votre enfant en collectivité (crèche, garderie ou école) peut favoriser la transmission du virus qui se fait :

  • par contact direct avec une personne déjà malade ;
  • par des aliments contaminés ou de l’eau souillée ;
  • par contact avec des objets sur lesquels se sont déposées de fines ;
  • particules de selles ou de vomissements de personnes malades.

Les virus peuvent rester actifs sur les mains pendant quatre heures, et plusieurs jours, voire plusieurs semaines, sur les objets et les surfaces.

Quels sont les symptômes ?

La gastro-entérite associe l’un ou plusieurs des ces symptômes : une diarrhée (plus de 3 selles molles ou liquides par jour), des maux de ventre, des nausées, une perte d’appétit, des vomissements d’apparition brutale et de la fièvre.

Gastro : que faire ?

Si les premiers signes de diarrhée sont modestes (selles molles un peu plus fréquentes que d’habitude), ne changez pas l’alimentation de votre bébé mais surveillez l’évolution de la diarrhée.

Si votre nourrisson a une diarrhée aiguë (au moins 3 selles liquides en quelques heures, associées ou non à des vomissements), vous devez contacter votre médecin et vous pouvez, avant même la consultation, lui administrer une Solution de Réhydratation Orale (SRO) telle que Adiaril®, Picolite®, pour éviter la déshydratation. Cette boisson sucrée salée contient des électrolytes servant à compenser les pertes provoquées par la diarrhée, des glucides permettant un apport énergétique ainsi que des citrates ou bicarbonates pour éviter ou traiter l’acidose. Les SRO sont en général bien acceptées par les jeunes enfants. Ces solutions se présentent sous forme de sachets de poudre : 1 sachet sera dilué dans 200ml d’eau bien fraîche. Vous la proposerez à votre enfant plusieurs fois par heure et en très petites quantités (surtout s’il vomit), en augmentant progressivement. Puis laissez-le boire à volonté, selon sa soif, tant que dure la diarrhée.

Proposez-lui, en fonction de son âge, un lait anti-diarrhée sans lactose (Osmolac®, Picot sans lactose®, Diargal®…)  et/ou des aliments anti-diarrhéiques : du riz (ou eau de riz), des carottes, pommes râpées, bananes, gelée ou compote de coing. Lorsque la diarrhée cesse, réintroduisez progressivement les aliments habituels en 3 à 4 jours.

Pesez votre bébé pour dépister une éventuelle déshydratation (il ne doit pas perdre plus de 5% de son poids). Prenez régulièrement sa température.

Comptez ses selles et ses vomissements. Comptez également le nombre de biberons bus.

Quand consulter le médecin ?

  • Si votre bébé présente au moins 3 selles liquides en quelques heures, associées ou non à des vomissements.
  • Si votre enfant vomit de manière répétée et ne boit plus, ne mange plus.
  • Si la diarrhée s’accompagne d’une fièvre supérieure à 38°5.
  • Si les selles contiennent des glaires ou du sang.
  • Si votre enfant présente des signes de déshydratation : s’il a un comportement inhabituel, qu’il dort beaucoup et que vous ne parvenez pas à le réveiller ou qu’il gémit, s’il est pâle et a les yeux cernés, s’il respire rapidement et qu’il présente une perte de poids supérieure à 5%.

Prévention de la gastro-entérite virale chez l’enfant

Cette prévention passe avant tout par des mesures d’hygiène.

  • Lavez-vous souvent les mains (avant de préparer les repas, avant de manger, après être allé aux toilettes, avant et après avoir changé votre bébé…).
  • Lavez souvent les mains de votre enfant (en rentrant de l’école ou de la crèche, après avoir joué, après mouchage, avant les repas…).
  • Évitez de vous toucher le nez ou la bouche sans vous être lavé les mains au préalable.
  • Rangez les brosses à dents séparément.
  • Nettoyez régulièrement la chambre et les jouets de votre enfant.
  • Nettoyez les toilettes et le pot de votre enfant avec un désinfectant, après chaque diarrhée.
  • Évitez de partager les verres et les couverts à table.
  • Lavez les fruits et légumes à l’eau potable avant de les préparer.
    Ne mettez pas les bols et les litières de vos animaux domestiques à proximité des endroits où les repas sont préparés et mangés.

La vaccination contre le rotavirus est possible pour les nourrissons, dès l’âge de six semaines. Le vaccin est donné par voie orale sous forme liquide, 2 ou 3 doses sont nécessaires pour qu’il soit efficace. Actuellement le Conseil supérieur d’hygiène publique ne recommande pas une vaccination systématique pour les nourrissons de moins de 6 mois.