L’hallux valgus (« oignon » au pied)

Hallux valgus

 

Hallux valgus : définition

L’hallux valgus, plus couramment connu sous le nom de « oignon » est une déviation anormale du gros orteil vers le deuxième orteil et vers l’extérieur du pied. Ceci entraîne une déformation de l’avant-pied, au niveau du premier métatarsien et du gros orteil, ce qui engendre des difficultés de chaussage.

Parfois indolore, il est le plus souvent très douloureux à la marche. Lorsque la déformation frotte dans la chaussure, un cal se développe et peut devenir inflammatoire : marqué par un renflement rouge, chaud et douloureux qu’on appelle bursite.

Très fréquemment, cette déformation de l’avant-pied a un impact sur les autres orteils qui, chassés par le premier, se recroquevillent.

Quelques chiffres

L’hallux valgus touche près de 30 % des personnes âgées. L’incidence est plus élevée chez les femmes (90 à 95 % des cas). Dans 25 % des cas, la cause de l’hallux valgus est héréditaire. Il peut apparaître très tôt dans l’enfance (2%  des enfants vers l’âge de 10 ans), mais la plupart du temps l’hallux valgus débute entre 40 et 50 ans.

Facteurs favorisants ou aggravants l’hallux valgus

  • Si vous êtes une femme ;
  • Si vos parents ont un hallux valgus ;
  • Si vous avez un avant-pied large et un premier gros orteil long (caractéristique des pieds« égyptiens ») ;
  • Si vous portez des chaussures à talons hauts, aux bouts étroits ;
  • Si vous êtes ménopausée : le relâchement des structures fibreuses favorise l’élargissement de l’avant pied ;
  • Si vous avez une maladie neuromusculaire ou rhumatismale.

Evolution

L’hallux valgus évolue par poussées. Ces dernières sont peu prévisibles et s’accompagnent de douleurs entraînant une difficulté à se chausser. Elles sont liées au conflit direct de la saillie osseuse contre la chaussure, à la déformation articulaire elle-même, mais également aux conséquences sur les orteils voisins. La position du gros orteil étant incorrecte, l’appui du poids porté par le pied se déplace vers les autres orteils.

Complications

  • Une infection des zones de frottement ;
  • Une arthrose pouvant gêner la marche ;
  • Une déformation des orteils en « griffe »;
  • L’apparition des durillons.

Hallux valgus : traitements

Traitements médicamenteux

Le paracétamol ou l’ibuprofène peuvent être conseillés pour soulager les douleurs.

Traitements orthopédiques

  1. Des dispositifs permettent d’isoler l’oignon : les orthèses Epitact® Hallux Valgus peuvent freiner l’évolution et surtout diminuer les douleurs.
  2. Le choix des chaussures est important: évitez les bouts pointus (sauf si la pointe démarre au-delà de l’avant–pied). Alternez les talons plats et les talons de 3 cm. Les chaussures devront être constituées de matériaux souples pour ne pas rentrer en conflit avec « l’oignon ».
  3. Les soins chez la pédicure-podologue peuvent vous aider en limitant le poids du corps sur le gros orteil par le port de semelles orthopédiques en particulier lorsque vous avez le « pied plat ». Ce dispositif permet d’aggraver la déviation du gros orteil.

Traitement chirurgical : l’opération

La chirurgie est envisagée lorsque la déformation est trop importante et surtout lorsque la douleur n’est pas calmée par les antalgiques cités précédemment.

En aucun cas la chirurgie n’est indiquée pour des raisons esthétiques ou préventives. Elle est le plus souvent pratiquée sous anesthésie locorégionale. Quelle que soit la technique chirurgicale utilisée, le port de chaussures spéciales, en appui sur le talon, est indiqué pendant 3 à 4 semaines. Vous pourrez ensuite vous rechausser normalement, avec des chaussures confortables, 6 à 8 semaines après l’intervention.