Stimulez votre immunité pour l’hiver !

Rhume

Pour résister aux maux de l’hiver

Purifier l’air ambiant

Pensez à aérer quotidiennement et à purifier l’air ambiant de votre espace de vie en diffusant des mélanges d’huiles essentielles. Pour être efficace, seule une diffusion à froid de ces huiles garantit leur efficacité purifiante, donc pensez aux diffuseurs-humidificateurs dans lesquels les huiles essentielles sont ajoutées à de l’eau, ou au spray type Puressentiel ou Phytosunaroms qui assurent une micro-diffusion de leurs composés. Dans le diffuseur, on peut par exemple utiliser un mélange d’huiles essentielles (HE) de Ravintsara/Eucalyptus Radié/Tea-tree/Niaouli et d’essence de Citron à raison de 2 gouttes de chaque à diffuser par périodes de 15 minutes et ceci 1 à 2 fois par jour ; on met à profit ici les propriétés antivirales, antibactériennes et stimulantes sur l’immunité de ces huiles et essences. Pensez simplement à ne pas saturer l’air de ces mélanges.

Se laver les mains régulièrement

Autre évidence : se laver les mains régulièrement et utiliser les gels hydro-alcooliques surtout si vous prenez les transports en commun, si vous vous rendez dans les grandes surfaces, si vous profitez des livres en prêt des bibliothèques… sachez que, pour les adeptes des HE, vous pouvez en ajouter quelques gouttes (Ravintsara, Menthe poivrée ou Pin) à votre savon liquide, c’est parfait pour en renforcer l’action purifiante !

Attention à votre alimentation

Soignez votre alimentation et privilégiez les repas riches en légumes et fruits de toutes couleurs car la couleur est synonyme de vitamines et d’antioxydants. Mangez du poisson et des œufs car ils apportent des acides gras essentiels et les minéraux indispensables au bon fonctionnement de vos cellules. Si vos repas ne sont pas toujours équilibrés, pensez aux compléments alimentaires qui vous apporteront les vitamines du groupe B.

La vitamine B6 (présente naturellement dans le chou, la pomme de terre, les céréales) joue un rôle dans le bon fonctionnement du système immunitaire et prévient les troubles du système nerveux ; la vitamine B12 (poisson, laitages et œufs) intervient dans la production des globules rouges, améliore la mémoire et serait impliquée dans la prévention de la maladie d’Alzheimer; la vitamine D aide à maintenir votre capital osseux et participe aussi à votre capital immunité.

Comment renforcer votre immunité ?

L’echinacée

En ce qui concerne les solutions efficaces disponibles, au premier plan on trouve l’Echinacée (Echinacea angustifolia), une plante qui nous vient d’Amérique du nord et où elle a toujours été employée pour ses vertus anti-infectieuses (blessures, fièvres, morsures de serpents). En Europe, elle est reconnue pour renforcer l’immunité. Son principal atout est d’être à la fois anti-infectieuse sur les germes de la sphère ORL, respiratoire et génito-urinaire, mais aussi de lutter contre l’inflammation des muqueuses.

Elle est à la base des protocoles de prévention des états infectieux même dans la petite enfance marquée par une immaturité immunitaire. Il est important de l’utiliser en cure discontinue pour avoir cet effet stimulant sur notre immunité.

Cassis et cyprès

Il est intéressant de l’associer à d’autres plantes qui vont compléter son action. Chez le bébé, associez-la au cassis aux propriétés anti-inflammatoires et stimulantes sur l’immunité, 10 jours par mois ou 5 jours sur 7 en période à risque. Chez l’adulte et l’enfant pensez au cyprès aux propriétés antivirales.

Produits de la ruche

Pensez aussi aux produits de la ruche (apithérapie) avec au premier plan la gelée royale à prendre de façon continue pendant toute la période à risque, de septembre à avril. Son intérêt est sa composition étonnante !

Elle est riche en acides aminés, en vitamines du groupe B, en oligo-éléments et en acétylcholine. Cette composition explique ses propriétés antibiotiques fortes et antivirales mais aussi son action sur la sphère neuropsychique (états anxieux, états dépressifs), sur la sphère dermatologique (intérêt sur l’eczéma), sur la sphère cardiovasculaire (action régulatrice sur la tension artérielle) et sur la sphère sanguine (augmentation de la production de globules rouges). On la trouve sous forme pure (pot de 30 à 40 gr) à raison de 1g/j en cure renouvelable, ou associée à du miel qui par ses propriétés propres (potentiel énergétique, antiseptique et aromatisant) vient renforcer celles de la gelée, ou à des probiotiques dont les actions bénéfiques sur l’immunité sont connues.

Les Probiotiques

Ce sont des micro-organismes vivants (bifidobactéries, bactéries lactiques, levures) qui rééquilibrent la flore saprophyte intestinale et renforcent nos défenses. En effet 60 à 70 % des cellules impliquées dans l’immunité (macrophages, lymphocytes) sont présentes dans l’intestin et sont en interconnexion avec les bactéries saprophytes (E. coli). Donc en cas de traitement antibiotique prolongé, de pathologie digestive inflammatoire, ces dernières ne jouent plus leur rôle. Les Probiotiques trouveront une place de choix ici. Ils sont à utiliser en cure prolongée et à commencer le plus tôt possible en automne.

Les oligoéléments

C’est un puissant antiviral et bactéricide qui aide à lutter contre toutes les infections respiratoires et contribue à stimuler les défenses de l’organisme. A titre préventif, utilisez par exemple 1 ampoule de Granion de CuivreR par jour. Cette posologie sera augmentée en cas d’infection.

La liste des produits cités ci-dessus n’est heureusement pas exhaustive, nous aurions pu parler aussi d’homéopathie avec l’Oscillococcinum, d’extrait de plante avec l’extrait de pépins de pamplemousse, de vitamine C naturelle ou d’Acérola

A chacun de trouver le meilleur protocole adapté à ses besoins. Dans tous les cas, votre Calipharmacien vous aidera dans le choix du produit le mieux adapté à votre profil. Alors, n’ayons qu’un seul adage à retenir : « mieux vaut prévenir que guérir… ».