Ist : comment se protéger efficacement.

ISTAnciennement appelées MST (Maladies Sexuellement Transmissibles) on parle maintenant d’IST (Infections Sexuellement Transmissibles).

Les causes des IST (MST)

Si l’on pense tout de suite au très médiatisé SIDA, elles ne se réduisent pas toutefois à cette seule pathologie et peuvent être dues à des virus (VIH, hépatite B, herpès, papillomavirus …) des bactéries (blennorragie, chlamydia, syphilis …) ou des parasites (trichomonas …).

Comment attraper une IST (MST)

Les IST sont toutes transmissibles par contact sexuel : sexe-sexe, mais également par des contacts sexe-bouche (blennorragie, syphilis, hépatite B, VIH) ou par des contacts bouche-anus (syphilis, blennorragie) et bouche-bouche (hépatite B).

La prévention des IST (MST)

Si l’on met à part les deux modes de prévention que sont l’abstinence sexuelle et la fidélité à un partenaire sain, le seul mode de prévention reste le préservatif. Il doit être utilisé dès le début des rapports et avant toute pénétration, qu’elle soit buccale, vaginale ou anale. Ils sont, à de rares exceptions près, tous lubrifiés mais il ne faut pas hésiter à employer un lubrifiant supplémentaire pour éviter tous risques de rupture.

N’utilisez que des lubrifiants spécifiques car les crèmes grasses abîment le latex et diminuent l’efficacité du préservatif. Enfin, pour empêcher que le préservatif ne reste à l’intérieur, il faut se retirer avant que l’érection ne « retombe » et maintenir le préservatif pendant le retrait.
Conservez-les dans un endroit sec et frais. Si votre partenaire est sous traitement par ovule ou crème (présence de substances grasses) il faut alors employer des préservatifs sans latex.

Certaines IST ne sont pas “immédiates”

Certaines IST sont parfois asymptomatiques et/ou possèdent un temps d’incubation. Le porteur peut alors transmettre la maladie sans le savoir. Il est donc important de se protéger pour protéger les autres !