Les coliques du nourrisson

colique

Les coliques sont l’un des maux les plus fréquents chez le nourrisson. On estime que 15 à 20 % des bébés sont touchés. Elles interviennent généralement entre la deuxième et la sixième semaine du bébé. Bien qu’il semble être en bonne santé, il pleure sans cesse, parfois plusieurs heures par jour et pendant plusieurs jours. Ces coliques sont liées à des maux de ventre qui, sans aucun doute, font souffrir votre bébé. Elles se manifestent le plus souvent en fin de journée et peuvent durer jusqu’à ce que Bébé s’endorme d’épuisement. Elles disparaissent généralement vers l’âge de 3 mois, lorsque l’enfant prend l’habitude de dormir ses 8 heures d’affilée. Pendant les phases d’agitation, la douleur abdominale rend votre bébé difficilement consolable, et ses cris s’accompagnent souvent d’émissions de gaz. Son ventre peut être ballonné et dur.

Quelles sont les causes majeures des coliques ?

Plusieurs facteurs sont en cause dans leur déclenchement.

Votre comportement

L’arrivée d’un bébé, surtout lorsqu’il est le premier, peut s’accompagner d’une certaine anxiété. Il est probable que ce stress parental soit ressenti par votre bébé et aggrave ses cris, qui de surcroît accentuent ses coliques.

Son comportement

Une mauvaise interprétation des pleurs de l’enfant peut vous conduire à adopter une attitude non appropriée : une sur- ou une sous-alimentation, un changement trop rapide du type de lait, une position inadéquate pendant la prise du biberon, des tétines inadaptées, le non respect du rot, sont des facteurs à prendre en compte.

Son système digestif

Pendant la 1ère année de la vie de Bébé, son système digestif est encore immature et ne parvient pas toujours à assimiler facilement le lactose et les protéines de lait contenus dans les laits infantiles. La motricité de son intestin est alors perturbée. Ces phénomènes sont souvent plus accentués chez les enfants nés par césarienne.

Que faire en cas de coliques ?

  • Soyez rassuré sur le caractère bénin des coliques. Elles disparaissent vers l’âge de 3 mois.
  • Donnez à manger à votre bébé dans un climat serein, détendu.
  • N’exposez pas votre enfant à une atmosphère tabagique.
  • Massez légèrement le ventre lors des crises. Vous pouvez également consulter un ostéopathe pour le soulager.
  • Utilisez des biberons et tétines adaptées, afin qu’il n’avale pas trop d’air.
  • Faites lui bien faire son rot.
  • Evitez les aliments qui fermentent si vous allaitez.
  • Evitez également les jus de fruits.

Comment soulager Bébé ?

  • Ajoutez un probiotique (Lactibiane, Ergyphyllus, Biogaia,…) pour faciliter la maturité de son système digestif, pendant 1 à 3 mois si besoin.
  • En homéopathie : donnez Colocynthis 7 CH, 3 granules 3 fois par jour ou au moment des crises. On peut alterner avec Magnesia Phosphorica 7CH, s’il y a émission de gaz, avec Cuprum Metallicum 7 CH si votre bébé est hypertonique. Antimonium Crudum est le remède du bébé gros mangeur et glouton, et peut être associé aux remèdes précédents.
  • En phytothérapie Calmosine® à base de fenouil, tilleul et fleur d’oranger pourra le soulager à raison d’un cuillère à café pure avant le biberon au maximum 6 fois par jour. Les mamans qui allaitent peuvent également boire des tisanes à base de fenouil, carvi, anis vert et angélique pour favoriser la montée de lait et limiter les spasmes de Bébé.
  • Remplacez votre lait infantile habituel par une formule adaptée, avec une teneur réduite en lactose, pour limiter les risques de fermentations coliques responsables des gaz et ballonnements.

Si les troubles persistent demandez conseil à votre pharmacien, votre médecin ou votre pédiatre.

Les laits anti-coliques en pharmacie :

Gallia Anticolique, Gallia lactofidus, Picot action colique, Guigoz AC, Novalac action colique.