insomnies

L’insomnie se définit comme une difficulté d’endormissement, de maintien du sommeil, un réveil précoce ou une sensation de sommeil non récupérateur. Les répercussions sur le quotidien sont inévitables : irritabilité, somnolence, troubles de la concentration…

Nos modes de vie, la maladie et la prise de certains médicaments (corticoïdes, hormones thyroïdiennes) peuvent aussi en être la cause. L’insomnie est qualifiée de chronique lorsqu’elle dure depuis 1 à 6 mois. Une personne sur trois souffre d’insomnies…

 

Nos conseils pour un bon sommeil

Se coucher à des horaires réguliers et suivre les signaux de sommeil adressés par votre corps.

Réveillez-vous à votre rythme mais de manière dynamique : lumière forte, étirements, petit-déjeuner complet.

– Pratiquez une activité physique en journée mais pas après 20h et surtout pas juste avant le coucher.

Evitez les excitants après 15 heures : thé, café, cola, vitamine C.

Dînez légèrement, au moins 2h avant le coucher en privilégiant les sucres lents et les produits laitiers. Evitez les fritures et les graisses. Limitez la consommation d’alcool et de tabac.

– Veillez à un environnement calme, réservez votre lit à dormir : évitez d’y travailler, d’y manger ou d’y regarder la télévision. Préservez une température correcte de la chambre à coucher, ni trop chaude ni trop froide, voisine de 19°.

 

Les traitements de l’insomnie :

L’insomnie chronique relève de la consultation médicale. Le traitement médicamenteux fait appel à des hypnotiques : les benzodiazépines et apparentés. Le traitement sera entrepris à la dose minimale et pour la durée la plus courte possible.

 

Les insomnies transitoires peuvent être enrayées par des alternatives naturelles qui éviteront les effets secondaires des traitements chimiques :

– La phytothérapie :

L’Eschscholtzia améliore la qualité du sommeil en phase d’endormissement mais aussi sur les réveils nocturnes et les cauchemars.

La Valériane est sédative et relaxante. Elle améliore la qualité du sommeil dans son ensemble.

La Passiflore supprime l’anxiété, la nervosité et l’angoisse. Elle est aussi efficace pour les personnes qui se réveillent au milieu de la nuit et qui n’arrivent pas à se rendormir.

– La mélatonine :

Cette « hormone du sommeil » est sécrétée naturellement par la glande pinéale en l’absence de lumière. Des études montrent que la prise de mélatonine avant le coucher réduit le temps d’endormissement.

– L’aromathérapie :

L’HE de Basilic tropical : 1 goutte sur un comprimé neutre 10 min avant le coucher, renouvelable dans la nuit si réveil nocturne.

L’HE de Petit Grain Bigaradier, calmante et relaxante, est indiquée pour calmer les angoisses et les somatisations dues au stress. 2 gouttes sur un comprimé neutre, 3x/j.

– L’homéopathie :

La plupart des spécialités homéopathiques traitent à la fois la nervosité et les troubles du sommeil : comprimés Sédatif PC®, gouttes L72®, sirop Quiétude® pour les enfants.

 

L’objectif de ces conseils est de retrouver un sommeil serein et réparateur. En plus de sa fonction de repos, le sommeil est déterminant pour la croissance, le développement et la maturation des capacités cérébrales. Il est essentiel à l’ajustement des sécrétions hormonales et le manque de sommeil favorise la prise de poids.