Piqûre de tique : conseils

Prevention tiquesLa piqûre de tique est souvent indolore mais n’est pas anodine. Les tiques empoisonnent le sang de ceux sur qui elles se fixent et peuvent transmettre à l’homme des maladies aux conséquences parfois graves telle que la borréliose de lyme.

Maladie de lyme, les symptomes

Dans les 3 à 30 jours qui suivent la morsure, il apparaît un érythème migrant qui se caractérise par un anneau s’élargissant autour du point de piqûre pouvant atteindre entre 5 à 30 cm de diamètre. Puis quelques semaines à plusieurs mois après la phase 1, des manifestations articulaires, cardiaques et neurologiques prennent le relais. La troisième phase, quelques mois à quelques années plus tard révèle une acrodermatite atrophiante (lésions cutanées) et une arthrite de Lyme.

Le risque en cas de piqûre

Il dépend du taux d’infection des tiques dans les zones concernées (20 % en Alsace et dans le Limousin et 5 % dans le reste du territoire) et du temps d’attachement de la tique. Mieux vaut l’enlever dans les 24 heures, car passé 72 heures le risque d’infection progresse à 25 %.

Les zones à risque

Les tiques affectionnent les zones humides et herbacées comme les milieux forestiers. Elles aiment se poster au sommet des herbes et « tomber » sur la proie à sang chaud qui passe à leur portée. Elles s’ancrent sur la peau et peuvent y rester plusieurs jours.

Les symptômes d’une piqûre

Les morsures de tique déclenchent rapidement une réaction inflammatoire avec démangeaisons. Elle reste localisée et régresse en quelques jours si la tique est enlevée dans les 24 heures. Sinon, elle peut évoluer vers l’érythème migrant et d’autres conséquences à long terme.

Se prémunir des tiques

Prévoir des vêtements couvrants et des chaussures fermées. Appliquer un insecticide à base de DEET à 50% (Insect écran zones infestées® qui protège jusqu’à 8 heures). Imprégner les vêtements de perméthrine (Insect écran vêtements®).

Il est aussi nécessaire d’avoir les bons réflexes : de retour de zone à risque, inspecter soigneusement la peau y compris le cuir chevelu afin d’éliminer le plus tôt possible les indésirables. Ne pas les arracher. Utiliser un tire-tique : simple, rapide et indolore, il permet le retrait entier de la tique. Bien désinfecter ensuite.

Ne pas sous-estimer une morsure de tique, en cas de découverte plus de 48 heures après, en cas de grossesse ou en cas d’apparition d’un érythème migrant ou autre manifestation localisée ou générale, une consultation médicale s’impose.