Reconnaître un AVC

Signes AVCUn accident vasculaire cérébral ou AVC se produit lorsque le cerveau n’est plus alimenté en oxygène, en raison d’un manque (ischémie), d’un blocage (thrombose, embolie) du flux sanguin, ou d’une hémorragie cérébrale. La gravité de l’AVC dépend de la zone du cerveau touchée.
C’est une urgence vitale.

C’est pourquoi il est essentiel de reconnaître les dix signes avant-coureurs d’un AVC :

1. Perte soudaine d’équilibre : instabilité à la marche, comme en cas d’ivresse, incapacité de coordonner les mouvements, même de s’asseoir.

2. Faiblesse : une perte soudaine de force dans les muscles du visage, des bras, des jambes – même si c’est juste temporaire – peut signaler un AVC. De nombreux patients se plaignent d’engourdissement ou de picotements dans le bras ou l’épaule gauche, qui s’aggravent soudainement et progressivement. Parfois, tous les muscles du corps se relâchent, et il est impossible pour le patient de soulever (ou même bouger) le bras ou la jambe touchée.

3. Paralysie faciale  : dans ce cas, un côté du visage s’affaisse ou s’engourdit totalement ; impossibilité de sourire, la lèvre est tombante d’un côté.

4. Discours difficile  : la personne a soudainement des difficultés à parler, à former des phrases intelligibles, à répéter une phrase. La personne peut également avoir une expression soudaine de confusion.

5. Troubles de la vision : perte de la vue d’un œil ou vision double. Il est possible de tester l’aptitude visuelle du patient en lui demandant de compter ses doigts.

6. Incompréhension : difficultés à comprendre certaines déclarations et commandes orales.

7. Mal de tête intense, brutal et inhabituel. De nombreuses victimes d’AVC rapportent un mal de tête si douloureux qu’ils ont l’impression d’avoir été frappés par la foudre. Ce mal de tête provoque également des nausées extrêmes et peut potentiellement causer l’effondrement la victime.

8. Perte de sensation : Dans les jours qui précèdent un accident vasculaire cérébral, il est possible que la victime expérimente une perte de sensation vibratoire sur la peau, partielle ou totale, et progressive. Les autres sens – comme l’odorat, le goût et l’ouïe – peuvent également être entièrement ou partiellement affectés.

9. Vertiges, voire même perte totale d’équilibre.

10. Diminution ou perte de réflexes. A titre d’exemple, de nombreuses victimes d’AVC se plaignent de difficultés à avaler au cours des repas, ce qui cause parfois une régurgitation d’aliments.

La survie ou la capacité de récupération en cas d’AVC dépend de l’obtention rapide de soins médicaux d’urgence. Si vous reconnaissez un ou plusieurs de ces signes, appelez le 15 ou le 112 (numéro d’urgence européen) depuis un téléphone fixe ou d’un téléphone portable (même bloqué ou sans crédit).